Rénover un Bâtiment en termes de gros et second oeuvre

- - Renovation

Quand on parle de rénovations ou constructions de bâtiment en termes de moyens ou de gros œuvres, on aborde forcément deux phases distinctes et successives de construction ou rénovation, et il convient donc de bien savoir de quoi on parle et, c’est justement ce que nous allons voir…

travaux-batiment

Fondation, robustesse et stabilité pour tous les travaux de gros oeuvre

Les travaux de gros œuvres touchent effectivement les éléments structurels d’un bâtiment. Parmi ces types de travaux on retrouve souvent, le terrassement, qui représente souvent les premières constatations avant fondations et ce, selon le type du sol, s’en suivent les fondations qui s’adaptent donc au terrain.

On trouve trois types de fondations, les superficielles, les semi-profondes et les profondes.

Cela concerne aussi les travaux d’assainissement, pour l’évacuation surtout des eaux usées, on peut parler de fosse septique ou d’égouts. Les travaux de soubassement qui sont les fondations entre le sol et le rez-de-chaussée et qui soutiennent la construction sont bien sûr également concernés dans cette rubrique des travaux de gros œuvre. On y trouve aussi les murs d’élévations qui peuvent être érigés avec du bois, du parpaing, de la brique ou du béton cellulaire. Cela comprend aussi les travaux de charpente pour la toiture ultérieure, là encore deux types sont connus, la fermette ou la charpente traditionnelle. La toiture compte bien sûr aussi dans le gros œuvre, de même que toutes les menuiseries extérieures.

Les différents métiers pour le gros oeuvre

Pour les travaux qui concernent le gros œuvre, de très nombreux professionnels peuvent intervenir. Les interventions peuvent avoir lieu de manières successives ou peuvent être réalisées en même temps sur les différents chantiers.

Les étapes de terrassement et les fondations sont les travaux qui débutent ce qu’on appelle le gros œuvre, ensuite vient l’assainissement, dès lors c’est un bâtiment dénommé hors d’eau qui naît

Viennent ensuite les travaux de finition avec la charpente.

On note ainsi parmi les différents métiers, des couvreurs, des charpentiers, des maçons, des coffreurs, des grutiers et des terrassiers.

L’habitabilité et l’aménagement concernent les travaux de second oeuvre

En effet, les travaux de second oeuvre concernent beaucoup plus l’aménagement et l’habitabilité des lieux, ceux-ci comprennent donc :  les travaux d’électricité, de plomberie, d’isolation thermique et phonique, les revêtements intérieur, les cloisons intérieures, les menuiseries intérieures, les travaux qui peuvent concerner des escaliers, les aérations à prévoir de même la climatisation.

Beaucoup de personnes qui aiment bricoler se lancent dans ces types de travaux, ceci pour réaliser aussi des économies pour leur construction, mais sinon, beaucoup d’autres comptent sur les professionnels des différents métiers afin de réaliser ces types de travaux.

Les professionnels du bâtiment sont nombreux, dans les constructions clé en mains, ce sont bien souvent les constructeurs qui possèdent déjà leurs équipes de professionnels, mais selon tous les besoins, tous ces professionnels restent à disposition en fonction des besoins.

Les différents métiers pour le second oeuvre

Pour les travaux de second œuvre, on les appelle également les experts de la finition. Ils interviennent généralement une fois que les gros œuvres sont terminés. Ce sont des artisans la plupart du temps et eux agissent afin de mettre la construction en hors d’air, ce sont aussi les personnes qui rendent le lieu habitable, fonctionnel et certains travaillent pour la décoration. Parmi ces différents métiers, on retrouve, des menuisiers, des plombiers, des électriciens, des carreleurs, des chauffagistes,  des façadiers…

En termes de rénovation de bâtiments :

Les travaux de rénovation pour un bâtiment peuvent être partiel ou total, peuvent être de l’ordre du rafraîchissement ou de l’embellissement…On peut avoir simplement à repeindre des murs, poser du parquet, ou alors vouloir refaire entièrement sa salle de bains ou sa cuisine, et quand il s’agit de faire une façade, une mise à normes pour des rénovations énergétiques ou pour de l’agrandissement, on parle alors de travaux de rénovation plus lourds.

Quelque soit les types de rénovations à entreprendre, il faudra toujours respecter les étapes à suivre.

Au sujet des rénovations énergétiques pour une habitation, il faut savoir que vous pouvez obtenir des aides si toutefois vous êtes éligibles à celles-ci et parmi il y a le crédit d’impôt pour la transition énergétique qui permet de déduire de 15 ou 30 % sur le montant de l‘impôt sur le revenu, le montant des dépenses engagées. Puis, il y a également l’éco prêt à taux zéro pour des travaux d’isolation,  de menuiserie (remplacement de portes ou de fenêtres), pour des installations de chauffage ou de chauffe-eau. L’Agence nationale de l’habitat peut aussi et selon certaines conditions vous octroyer une subvention.

Post Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.